Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez votre capacité de remboursement avant de vous engager.
  • taux-immobilier

Les taux de crédit immobilier

 Ce debut d'année 2013 à connu à nouveau des records des taux d’intérêts de l’immobilier en France. Selon une étude, il apparaît qu’en un an, « les taux ont reculé de 88 points de base » et se situent donc à « un niveau le plus bas historique de 3,07% ». La moyenne est de 3,14% pour l’achat d’immobilier neuf, et pour de l’ancien, le taux est à 3,05%. Concrètement, l’étude conclut à un faible coût de l’emprunt immobilier. Autrement dit, souscrire un crédit immobilier s’avère plus qu’avantageux. Mais qu’est-ce donc que le taux de crédit immobilier ?


Devis de credit immo

Votre devis en crédit immobilier


Le taux du crédit immobilier est constitué par le pourcentage du capital que l’emprunteur va payer en plus, durant la durée du remboursement. Il existe plusieurs types de taux de crédit immobilier.

L’importance de l’apport personnel


Pour bénéficier d’un taux de crédit satisfaisant, le débiteur gagnerait à s’appuyer sur son apport personnel. Il s’agit de la somme d’argent que tout emprunteur doit apporter au moment de la souscription de son crédit immobilier. Le principe est de fournir 10% du capital souscrit. En dépassant ce pourcentage usuel, le débiteur peut obtenir un taux de crédit intéressant.

Le taux fixe

Il est négocié entre la banque et l’emprunteur au début du contrat de crédit. Le taux ne sera donc pas modifié durant le remboursement. Cela ne signifie pas, pour autant, que les mensualités seront fixes, elles aussi. Le débiteur peut décider de payer plus en début de crédit et moins vers la fin ou inversement, selon ses possibilités ou ses besoins. Le tableau d’amortissement indique les échéances ainsi que les sommes à payer à chaque fois.

Le taux variable

Ce taux est établi à partir d’un indice, en général l’Euribor 3, 6 ou 12 mois. Cette formule est intéressante pour les crédits cours, en dessous de 6 années. Elle présente l’avantage de réduire les mensualités en cas de baisse du taux, avec le risque de payer plus en cas de hausse du taux. La banque et le débiteur peuvent toutefois convenir de fixer un plafond à cette hausse, c’est le taux variable capé.

Le Taux Effectif Global (TEG)

Ce taux constitue en effet un indicateur important du coût global de l’emprunt, incluant les frais de dossier, les frais d’assurance, les frais de garantie, et ainsi de suite. Avec ce TEG, le débiteur peut comparer les différents devis de banques ou d’établissements financiers, à partir d’une base unique. Cet outil permet de relever d’éventuels frais cachés et de les éviter. A noter toutefois qu’un TEG est facile à établir pour un crédit à taux fixe, mais s’avère plus complexe quand il s’agit d’un taux variable.

Que dire du prêt à taux zéro ou PTZ ?

Depuis janvier 2011, ce type de prêt a été remplacé par le prêt à taux zéro plus (PTZ +) et d’ailleurs, d’autres modifications ont eu lieu en janvier 2012. Ce PTZ+ a été conçu pour favoriser l’acquisition de leur première résidence principale à des personnes à revenu modeste. La condition du prêt est qu’il s’agisse d’un lieu d’habitation neuf et qui respecte un niveau de performance énergétique déterminé. S’agissant de financement de logements anciens, le PTZ + peut intervenir sous certaines conditions, notamment en apportant un financement partiel. L’ensemble du crédit sera complété par d’autres crédits ou par un apport personnel du bénéficiaire.



Le taux du rachat de crédit immobilier


Lorsqu’un crédit immobilier a été souscrit, il est toujours possible qu’à terme, un rachat de crédit immobilier se présente. Pour cela, l’ensemble des crédits de consommation ainsi qu’un emprunt immobilier (excepté le PTZ ainsi que le prêt 1% logement) peuvent constituer le rachat de crédit immobilier. Le taux de rachat de crédit peut connaître la formule fixe ou variable, ainsi que le TEG.